Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Ecole Supérieure d'Ingénieurs en Matériaux/Développement durable et Informatique/Electronique

| Partager :
Share |

La physique au féminin

2014-la-physique-au-femininÉlève de 3ème au collège Champollion de Dijon, Daniella Gbate-Bomoko, a eu l'occasion d'interviewer Marie-Laure Léonard, responsable du Pôle caractérisation des matériaux de l'ESIREM, sur son parcours. Son but ? Rédiger un article à la manière des journalistes sur la physique au féminin. Cette jeune plume avait visité l'ESIREM en compagnie de sa classe le 20 février dernier.

 

Voici son article :

« Tu es curieuse, tu veux savoir comment ça marche ? Alors fais des sciences… »

2014-la-physique-au-feminin

Telle est la devise de Marie-Laure LEONARD, technicienne à l’ESIREM en analyse et caractérisation des matériaux et le conseil qu’elle donne aux collégiennes du collège Champollion qui sont venues à sa rencontre. Dès le lycée, Marie-Laure a été attirée par la physique et la chimie ; elle s’est engagée dans des études scientifiques et a décroché un BTS de chimie et génie chimique. Aujourd’hui, elle enseigne les Sciences de l’Ingénieur à l’Université de Bourgogne. Notre technicienne n’a pas regretté ce choix et a parfaitement trouvé sa place dans cet environnement plutôt masculin mais elle reconnait avoir du caractère et avoir su s’affirmer. De plus, dans son domaine, une femme gagne autant qu’un homme car le salaire est rattaché à la fonction. Les conditions de travail et de promotion sont les mêmes. Les congés de maternité non plus ne sont pas un problème. Mais, malgré cette égalité de traitement, seulement 35% des enseignants de l’ESIREM sont des femmes.

Pas d’hésitation !

Marie-Laure a remarqué que les étudiantes s’orientent davantage vers les métiers de la chimie au détriment des secteurs liés à la physique. Ceuxci, à forte dominante mathématique, les attirent moins. Elles redoutent ces métiers à connotation masculine, craignent de ne pas y trouver leur place et d’être victimes de discriminations à l’embauche. En fait, elles manquent tout simplement de confiance en elles. Mais Marie-Laure LEONARD sait quoi leur répondre : « Si le métier d’ingénieur vous tente, si vous aimez partager et apprendre, sachez qu’il faut certaines qualités pour l’exercer : de la rigueur, de l’organisation, de la polyvalence et de l’autonomie. Des mots féminins pour des compétences unisexe !»

Suivez-nous : Suivez nous sur Facebook Suivez nous sur Twitter  

Inscriptions

Étudiants, inscrivez vous à l'ESIREM

 Inscriptions en ligne 

Agenda de l'uB

L'uB en images

Vous devez installer le lecteur FlashPlayer pour accéder à cette page !

Université de Bourgogne